Session 20

Session 20

 

UNILIB, nouvelle formule, vous propose un nouveau calendrier (du 31 janvier au 2 février 2020), un nouveau lieu (6, Route des Crêtes 67220 URBEIS – Le Climont FRANCE)  et une nouvelle manière de nous rencontrer. Autour d’un texte, autour d’un intervenant. La session 20 (2020) vous invite autour du thème :

“L’AVENIR DE LA PRIÈRE”
Sens et non-sens d’un acte religieux avec Daniel Laliberté

« Fais ta prière ! » Cette courte injonction survient habituellement dans un contexte de menace grave : il y a des moments où tout ce qui reste, semble-t-il, c’est de s’adresser à Dieu. Fort bien ! Mais… pourquoi au juste ? La parabole du juge inique qui finit par exaucer à force de se faire importuner (Lc 18,2-6) se prolonge par cette phrase de Jésus : « Et Dieu ne ferait pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? Les fait-il attendre ? » (Lc 18,7) Et pourtant… combien ont attendu l’exaucement d’une prière qui n’est jamais venu… Alors on dira, probablement pour sauver les apparences, que « les voies de Dieu sont impénétrables » et qu’il connaît mieux que nous ce dont nous avons besoin… Et si « prier » n’était au fond qu’une forme particulière de stimulation psychologique, individuelle ou collective ? Alors comment, face à toutes ces questions, ne pas finir par envisager avec Jacques Ellul « l’impossible prière »…


 

Daniel Laliberté, l’intervenant invité de cette nouvelle session UniLib, est professeur de théologie pratique et Directeur du département « Religion, Communication, Éducation » à la Luxembourg School of religion & Society. Canadien d’origine, il est impliqué dans l’enseignement, l’animation et la formation depuis plus de 30 ans, soit comme formateur en pastorale, soit comme professeur en sciences religieuses et en théologie. Détenteur d’une maîtrise en Écritures saintes et d’un doctorat en théologie de l’initiation chrétienne, il s’occupe à la Luxembourg School of Religion & Society – l’institution de formation et de la recherche de l’archevêché de Luxembourg – de la théologie catéchétique, liturgique, sacramentaire et missionnaire.

Ses domaines de réflexion privilégiés sont d’une part la question des liens entre catéchèse et liturgie, et notamment la mystagogie ; et, d’autre part, le concept théologique et pastoral de « l’animation biblique de toute la pastorale » (cf. Verbum Domini #73). Marié et père de 4 jeunes adultes, il appartient à la famille franciscaine depuis plus de 30 ans.


Questions préliminaires à Daniel Laliberté


Chris DvT : « Pourquoi la question du « dialogue avec l’Être suprême », communément appelé « prière », te préoccupe ? »
– Daniel Laliberté : « Une des questions auxquelles fait face le théologien à cet égard, c’est celle de l’efficacité, ou encore de la nécessité de la prière – ce qui ici revient pratiquement au même. Mais cela n’est pas tout. La question se complexifie si l’on considère qu’il existe plusieurs formes d’adresses à Dieu : louange, action de grâce, contemplation, demande, et que ces différents genres se déploient dans différents contextes, parfois individuels, parfois collectifs – notamment la liturgie. »


CDvT : « Savons-nous de quoi nous parlons en utilisant le verbe prier ? »
DL : « Ce mot est en effet assez vague, il est grandement influencé, dans la définition que chacun s’en fait, par ce que j’appellerais la « théologie intuitive » (autrement dit les représentations religieuses) de celui ou celle qui prie. Dans une approche chrétienne, à l’instar de l’invitation de Paul aux Thessaloniciens à prier sans cesse, on serait bien malvenus de remettre en question la pertinence même de prier. Par contre, cette action est si centrale à la foi et à la tradition chrétiennes qu’elle mérite bien une approche analytique critique. »

 

CDvT : « C’est ce que tu feras ? »
DL : « Même si au départ c’est une question davantage pour les philosophes – je te provoque un peu ! – bien sûr qu’on va explorer cette question : à quoi ça sert de prier ? Qu’en attend-on au juste ? Cela dit, je ne suis pas un spécialiste de la théologie spirituelle. En conséquence, je privilégierai une entrée en matière qui explorera différentes formes de prière, invitant le groupe à se demander quelles représentations divines elles sous-tendent d’une part, et quels effets on peut en attendre : intervention divine directe, indirecte ? Effet psychologique individuel ? « Pep talk » collectif ? »

 

CDvT : « Tu veux dire : l’apport de la prière à la création d’une communauté ? »
– DL : Entre autres, puisque la prière est loin d’être une affaire uniquement individuelle. On pourra par exemple considérer ce qu’on appelle la prière universelle de la liturgie, ou encore des prières à l’occasion de telle forme de rassemblement, et voir comment résonne ce « genre littéraire ». Cela dit, je peux déjà mentionner que le cas du Notre Père retiendra spécialement notre attention, bien sûr parce qu’il apparaît dans les évangiles comme la prière par excellence enseignée par Jésus lui-même, mais aussi – selon mon propre champ d’expertise qu’est l’initiation chrétienne catholique – en raison de la fonction illocutoire que cette prière joue dans la liturgie baptismale des catéchumènes. »

 

CDvT : « Et l’assistance : quel rôle ? »
– DL : « Justement, ce ne sera pas une « assistance » ! Car la démarche se veut interactive : je ne me positionne surtout pas comme celui qui pourrait faire un exposé dogmatique sur la prière ! Mes interventions et illustrations partiront de mes propres questionnements sur la fonction de la prière et n’auront pour but que de mettre la table à des échanges sur un thème où chacun pourra intervenir autant sur la base de ses réflexions que de son expérience personnelle. »

Vue d’une chambre du Climont

Programme

Vendredi 31 janvier 2020

18h00-19h00 Accueil et verre de l’amitié

19h00 – 20h00 Repas

20h15 – 21h00 Entrée en problématique (Chris DvT)

Existe-t-il une art de la prière ? Paradoxes et possibilités d’une évidence religieuse. (Lit : Vincent Jordy L’art de la prière. Paris : Cerf, 2002.)

21h00 – 21h30 Atelier d’écriture (en binômes): Écrivez votre prière de nuit en répondant aux instructions de votre partenaire.

 

Samedi 01 février 2020

8h00 Petit-déjeuner

9h00 – 10h00 Fais ta prière, même si c’est impossible (Daniel Laliberté)

10h00 Pause-café

10h30 – 12h00 Penser et faire la prière à partir du Notre Père

12h30 – 14h00 Repas

15h00 -1800 Ateliers de « prierologie pratique » :

(a) Typologies de la prière (approche anthropologique, la prière dans les religions – création d’une exposition commentée)

(b) Exégèses de la prière (les prières dans la Bible, choix d’un texte, création d’une prédication collective)

(c) Exercices de la prière (postures, paroles, gestes, chants – création d’une liturgie toute-prièresque)

(d) Communication sur la prière (rencontre avec Laurence Ganglof, journée mondiale de la prière ; préparation d’un interview public)

18h00 Assemblée générale de l’association UniLib

19h00 Soirée festive dans un restaurant

 

Dimanche 02 février 2020

8h00 Petit-déjeuner
9h00 Préparation de la présentation des ateliers prierologie sous forme d’un culte

10h30 « Culte prièresque » au Temple du Climont
Selon déroulement pré-établi, qui reprend les contenus des ateliers.

12h00 Repas

15h00 Départ

 

 

Session 20, le menu en bref

Le thème : “L’AVENIR DE LA PRIÈRE”
Sens et non-sens d’un acte religieux

L’intervenant : Daniel Laliberté

Les dates : du 31 janvier au 2 février 2020

le lieu : 6, Route des Crêtes 67220 URBEIS – Le Climont FRANCE

Le prix : 200 CHF/180€

Le dépliant d’inscription en PDF

 


L’inscription – réservation en ligne