quoi ?

 

Notre université s’adresse aux théologiens, aux pasteurs, aux diacres et aux laïcs de langue française, à l’intention desquels, elle organise, chaque année, au mois de janvier, une session de deux jours. Elle propose de provoquer un dialogue autour de thématiques traversant le christianisme contemporain, convaincue qu’elle est de la richesse et de la valeur développementale des échanges entre chercheurs, praticiens et personnes intéressées par la théologie et les questions de la foi.

Elle s’inscrit dans la mouvance de la théologie libérale, dans la mesure où elle entretient une posture critique face aux institutions ecclésiales, aux dogmes et aux expressions de la foi. Elle perçoit, dans les éléments issus de la tradition, des intuitions toujours à retravailler par la réflexion et par le débat.

 

Elle a été fondée, en 2000 à Lyon et elle a réuni, jusqu’à présent, des participants en provenance des facultés de théologie de Lausanne, Genève, Paris, Strasbourg et Montpellier, ainsi que des Eglises protestantes de Suisse et de France (UEPAL, ERF, EERV, ENPG et EREN notamment). Ses sessions ont, à chaque fois, été marquées par une ambiance respectueuse, joyeuse et conviviale. Elles constituent des occasions uniques de rencontre au sein du protestantisme francophone.

 

Notre université a notamment traité des thématiques suivantes : La christologie, entre dogme, doute et remise en question (2000), Les expressions de l’art, entre mystère et transcendance (2003), Le croire institué, sacrements, ministères, Eglise (2004), Le corps beau ou le corps sait ? (2005), Transcendance et dieux bizarres (2007), Témoigner de sa foi, pertinence de la subjectivité dans l’expression de la foi (2008), La foi, fille de la joie ? (2009), A quoi bon croire ? (2010).

Elle est soutenue par l’Association Evangile et Liberté (F), la paroisse de l’Oratoire du Louvre (F), la paroisse Saint-Guillaume à Strasbourg ainsi que par la Fondation Neuenschwander (CH).